mercredi 8 mars 2017

La chanteuse dragon de Pern

Titre : La chanteuse dragon de Pern
Auteur : Anne Mc Caffrey
Editeur : Pocket
Série : Les Harpistes

Couverture La Ballade de Pern, tome 07 : La Chanteuse-dragon de PernMenolly vient d'être admise à l'atelier de Robinton, le Maître Harpiste de Pern. Et la voilà debout en larmes dans la cour. Elle a compris que nul n'a de cadeaux à lui faire: ni les vieux maîtres, acharnés à pointer ses défauts; ni les autres apprenties, toujours promptes à jalouser ses dons; ni la logeuse épouvantée par ses lézards de feu. Comment s'enfuir avec ses pieds blessés? Comment jouer de la harpe avec ses mains déformées? Cette fois, Menolly est coincée, bien coincée, contrainte à résister sur place ou à capituler. Avec ses vêtements masculins en loques et l'infinie patience qu'elle oppose à ses persécuteurs, on dirait une autre Jeanne d'Arc ou même (quand les lézards de feu entrent en scène) une Blanche-Neige et les sept nains dans le donjon de la méchante reine. Son histoire, simple et cruelle, ne manque ni d'héroïsme, ni d'humour, mais ce qui par-dessus tout y fait souffler la joie, c'est la musique.

Nous voici de retour sur Pern où nous retrouvons Menolly, jeune fille issue d'un fort de pêche et musicalement très douée. Repérée à la fin du tome précédent par le Maître Harpiste lui même, elle est conviée à l'atelier pour parfaire ses connaissances et devenir la première femme harpiste. Elle a fort à faire entre les différents enseignements prodigués par des maîtres souvent misogynes. De la construction d'un instrument, au travail du positionnement de la voix en passant par l'apprentissage de divers instruments ou le perfectionnement sur des partitions de génie, Menolly doit aussi trouver le temps de s’occuper de ses huit lézards de feu et d'écrire ses ritournelles, très demandées. Mais la vie à l'atelier lui convient parfaitement, elle est dans son élément, elle qui ne semblait être à sa place nulle part.
Ce tome, consacrée à la talentueuse Harpiste que nous retrouverons, adulte, dans les prochains tomes est un de ceux que je préfère. Découvrir la vie des Harpistes, moitié musicien, moitié espion de l'intérieur est un vrai régal. On s'aperçoit vite que maître Robinton a une place indispensable sur Pern et que, tout en finesse, il oriente les décisions des plus grands. Menolly est toujours aussi attachante, inconsciente de son talent et de ses possibilités, elle continue à se dénigrer mais prend de plus en plus confiance en elle. Nous découvrons également Piemur, jeune prodige à la voix en or qui sera le héros du prochain tome. 
Un reproche néanmoins sur ce tome : le rôle des autres filles de l'atelier, incapable de chanter, jouer ou faire autre chose que de discuter chiffons. Peut être sont elles là pour contrebalancer le talent de Menolly mais j'avoue que mon côté féministe bondit lorsque l'auteur les décrit de manière aussi caricaturale. Hormis ce détail, ce tome est un excellent moyen de découvrir un autre aspect de Pern et nous permet de mieux comprendre les possibilités des lézards de feu et le rôle, parfois ambigu d'un harpiste : garant des traditions en tant qu'enseignant mais aussi apte à faire évoluer la société, ou à l'embellir en tant qu'artiste. 
Bien qu'à part, ce tome colle à l'histoire principale puisque nous suivons de loin les déboires de Flar, Lessa, Fnor et les autres. A lire de préférence par ordre chronologique de sortie plutôt que dans l'intégrale crée par Pocket, qui ne tient pas compte de la chronologie d'écriture de l'auteur.

https://4.bp.blogspot.com/-VfSCRGYVxtU/WHNps_zEMiI/AAAAAAAABeM/BP6zZMpBqp8SwDWw2gbFuvwlxNLVYl2IgCLcB/s1600/Challenge%2Bdes%2B52%2Bsemaines%2B-%2BCopie.png    

http://amarueltribulation.weebly.com/uploads/2/5/4/4/25445014/d2_orig.png

Aucun commentaire:

Publier un commentaire