vendredi 29 avril 2016

La conspiration

Titre : La conspiration
Auteur : Maggie Hall
Editeur : Robert Lafont


Couverture La conspiration, tome 1Une énigme millénaire. Des indices aux quatre coins du globe. Une destinée extraordinaire. Ils ont le pouvoir de faire fermer Prada pour une session shopping privée. Mais aussi celui de déclencher une nouvelle guerre mondiale. C'est cette incroyable famille qu'Avery West se découvre à dix-sept ans. Ses membres appartiennent à une redoutable société secrète, le Cercle, qui voit en Avery la clé d'une prophétie millénaire. Écartelée entre des factions rivales, Avery va devoir lever le voile sur l'énigme de ses origines. Accompagnée de deux garçons du Cercle, le beau Stellan à l'humeur changeante et le ténébreux Jack, elle se lance dans une quête qui va la mener du musée du Louvre aux bazars d'Istanbul. Au coeur de la conspiration, Avery va devoir choisir entre sa liberté et sa famille, mais aussi entre le garçon qui pourrait l'aider à sauver l'humanité et celui qui fait battre son coeur.


Un roman d'aventure jeunesse sur le thème d'une conspiration à l'échelle mondiale. Douze familles, issues d'Alexandre  Le Grand, se partagent le monde et font la pluie et le beau temps, entraînant les guerres mondiales, les crises financières et les différents maux dont souffre le monde. Au milieu de tout ça, Avery, jeune lycéenne américaine, découvre qu'elle fait partie d'une de ses familles dont elle ignorait l'existence jusque là. La thèse conspirationniste est peu exploitée au profit d'une succession d'actions et d’événements pas toujours crédibles. Au delà du fait que l'héroïne soit exaspérante et peu attachante, elle prend des décisions en dépit du bon sens: qui partirait à l'autre bout du monde pour suivre un garçon, sans papier, sans prévenir quiconque ? Je veux bien que l'adolescence soit l’apanage des décisions prises à la va vite, mais tout de même il faut que ça reste plausible. 
Avery se sort des différentes situations, sans trop de souci, avec beaucoup de chances. On se demande même si les adultes qui les pourchassent ont toutes leur tête, tant ils sont maladroits.
Beaucoup d'incohérences dans le récit, des choses qui arrivent à point nommés, des clichés, des détails qui manquent, tout va trop  vite. Cela m'a fait sourire de voir deux adolescents réussir à décrypter une énigme millénaire en quelques heures, alors que les grandes puissances mondiales planchent dessus depuis des siècles. Encore une fois, c'est peu crédible, limite ridicule.
L'histoire d'amour entre les deux principaux personnages est de celle que l'on trouve dans les romans jeunesse : rapide, sans trop de profondeur, deux jeunes gens qui ne prennent pas le temps de se connaître avant de tomber dans les bras l'un de l'autre.
Au final une lecture qui ne me laissera pas un souvenir impérissable. Le tome 2 vient de sortir, mais je ne pense pas le lire pour le moment. Je n'ai plus l'âge pour de telles lectures. 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire