jeudi 21 avril 2016

Assassin !

Titre : le jeu de l'assassin
Auteur : Amy Raby
Editeur : Milady

Couverture Le Jeu de l'assassinVitala Salonius est un assassin surentraîné et une femme aussi attirante que dangereuse oeuvrant pour la libération de son peuple. Sa mission : séduire l’empereur avant de lui porter le coup fatal.

Dirigeant d’un pays au bord du chaos, Lucien Florian Nigellus ne baisse jamais sa garde. Sa vie étant menacée à chaque instant, il ne peut se le permettre, même devant cette éblouissante courtisane de passage au palais. Pourtant, Vitala pourrait bien le distraire un instant de ses préoccupations – et combler d’autres besoins…
Un assassin n’a pas le droit de succomber à sa proie, Vitala le sait depuis l’enfance.
Or Lucien ne ressemble pas au tyran sanguinaire qu’elle s’est imaginé. Prise entre ses convictions et un sentiment plus trouble, Vitala hésite. À qui ira sa loyauté ?


Entraînée depuis l'enfance pour accomplir un seul objectif : sortir Riorca de la domination kjallane en éliminant l'empereur, Vitala arrive dans la capitale sous couverture. Elle excelle dans le jeu de stratégie dont l'empereur est féru : le Caturanga. Après les premiers instants de découverte du palais, Viatla se retrouve aux prises avec sa conscience. Lucien est-il aussi despotique que ce que le cercle d'obsidienne, qui l'a formée,  lui a appris? 
Un périple sous fond de trahison attend le jeune couple improbable. Les personnages, complexes, ont chacun leur part d'ombre que nous découvrirons au fil des pages. De nombreux flash-back permettent de comprendre leurs réactions parfois impulsives. Les deux héros, abîmés par la vie, possèdent une force hors du commun qui les rend attachants, et les fait s'opposer en toute situation. La romance est assez convenue, pas de grandes surprises de ce côté là, mais on se laisse prendre au jeu. La relation entre Vitala et Lucien se noue très rapidement (trop ? ). Le roman compte beaucoup de scènes de sexe, bien intégrées dans le récit, qui du coup le fait basculer plus dans la catégorie romance que fantasy pour moi. Quelques clichés dans le scénario, rien de bien gênant pour qui est pris dans l'histoire (un assassin traumatisé sexuellement alors que c'est son fond de commerce, une jeune femme élevée pour tuer une personne et qui succombe au charme de celle-ci après quatre rencontres)
La magie développée par l'auteur est intéressante, bien mystérieuse au départ, elle donne ce côté fantasy au roman que j'apprécie particulièrement. 
Au final , une bonne romance sur fond de monde imaginaire et de magie, mais à prendre pour ce qu'elle est : une romance. Les amateurs de fantasy pure passeront leur chemin.
L'auteur a également écrit deux suites qui nous permettront de développer des personnages secondaires de ce roman. 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire