mercredi 18 janvier 2017

Un réveillon au ski

Titre: Mon ex, sa copine, mon faux mec et moi
Auteur : Juliette Bonte
Editeur : Harlequin

Couverture Mon ex, sa copine, mon faux mec et moiChloé Martin est la « pire conseillère en voyages du monde ». Gaffeuse et malchanceuse chronique, elle reste cependant une optimiste invétérée. Pourtant, lorsque son patron lui « offre » un séjour professionnel en Savoie, les choses ne s’annoncent pas sous les meilleurs auspices : hôtel miteux, verglas, et surtout rencontre avec son ex qui lui annonce qu’il est fiancé à la bombe atomique avec qui il l’a trompée. Pour ne rien arranger, Chloé est désormais complètement dépendante du bon vouloir du passager avec qui elle a failli se battre dans le train, Nick, qui a ensuite eu la gentillesse – ou la cruauté ? – de la sortir d’une situation très gênante avec son ex en se faisant passer pour son compagnon. En théorie, ce séjour commence donc plutôt mal. Mais en pratique, lorsque, comme Chloé, on sait voir le verre (de bière) à moitié plein, l’horizon finit toujours par se dégager. Et il se pourrait même que l’amour fasse partie du voyage.

Une petite lecture hivernale sans prise de tête, voilà ce que je recherchais avec ce roman. Cela commence bien avec une héroïne maladroite, gaffeuse et malchanceuse. Mais rapidement, le récit s'enlise, on frise la caricature. Les situations sont incongrues, les rencontres improbables et malgré des dialogues qui font sourire on trouve ça un peu trop lourd. L'auteur force le trait et les défauts de son héroïne sont plus rebutants qu'autre chose. Les rencontres avec son ex compagnon ne sont pas crédibles et bien trop nombreuses, même pour une petite station de ski; à croire qu'ils ne sont que  quatre dans ces montagnes. Cette pauvre Chloé se retrouve dans des situations impossibles, elle fait preuve d'un sans gêne hors du commun ( vous vous installeriez dans le jacuzzi d'une suite occupée par une personne que vous ne connaissez pas pendant plus d'une heure vous ?) et malgré tout, on arrive à la trouver attachante (ou attachiante devrais je dire). La deuxième partie du roman m'a déroutée car plus du tout en cohérence avec le début. Loin des montagnes et de la problématique initiale, Chloé se retrouve à devoir réhabiliter l'agence de voyage dans laquelle elle travaille. Je n'ai pas vu l’intérêt d'un tel changement de sujet, la romance devient inexistante et le sujet traité alors par l'auteur (ou  comment devenir une agence proposant les pires voyages au monde) ne m'a pas emballé. J'ai trouvé ça très gros et peu convaincant. Nous restons dans une romance Harlequin, donc la fin attendue est bien présente mais un peu capillotractée. Au final, une lecture en demi-teinte, certes drôle mais plus agaçante qu'hilarante. 

https://i37.servimg.com/u/f37/10/07/52/81/captu244.png  http://a-livre-ouvert.cowblog.fr/images/Challenge/100romans.jpg  

2 commentaires:

  1. Ouais... Déjà que je trouvais le titre lourd, tu confirmes mon impression. ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que même le titre est trop...

      Supprimer